Objectif : des économies de chauffage et du confort !

Maison rénovée : consommation d'énergie maitrisee
Avec la hausse continue des prix de l’énergie, la rénovation énergétique du logement n’est pas simplement un enjeu de confort. Elle constitue aussi un vrai atout sur le plan économique avec à la clé, une réduction des dépenses de gaz ou d’électricité et un confort accru grâce à une meilleure isolation.
Ne passez donc pas à côté du sujet : il est plus que jamais d’actualité avec la multiplication des dispositifs de type crédit d’impôt ou prêt éco-PTZ pour financer les projets d’isolation thermique ou de rénovation de chauffage à moindre frais. Du bilan énergétique aux subtilités du crédit d’impôt CITE, ne manquez aucune opportunité grâce à nos fiches dédiées.
La rénovation thermique et énergétique permet en substance de :

  • Valoriser son patrimoine immobilier,
  • Réduire sa facture d’énergie,
  • Préparer la mise en conformité avec les normes actuelles ou à venir.

Si vous venez d’acheter une maison, c’est une question qui vous vient très naturellement à l’esprit, mais améliorer la performance énergétique de son logement concerne beaucoup beaucoup de monde.

Une rénovation énergétique complète pour votre maison

Qu’entend-on par rénovation énergétique ? Le projet consiste à améliorer de façon importante les performances énergétiques d’un logement.
Depuis 2007, la Réglementation Thermique pour les Bâtiments Existants impose des exigences de performance minimale pour tous les travaux d’isolation et de chauffage des logements. C’est dans cet esprit que vous pouvez envisager votre projet.

L’objectif visé = diminuer vos factures de chauffage, que ce soit en consommant moins (en isolant) ou en chauffant mieux.

Vous remarquez un courant d’air dans certaines de vos pièces ? Le montant de votre facture de gaz ou d’électricité vous parait trop élevé ? Certains murs ou sols vous semblent particulièrement froids au toucher ? Tous ces éléments devraient vous amener à étudier la mise en œuvre d’une rénovation énergétique qui va permettre de repenser et optimiser l’isolation, la ventilation (VMC), et la production de chaleur.
NB: Si vous êtes locataire, n’hésitez pas à soumettre l’idée d’une rénovation énergétique de votre logement au propriétaire : vous avez tous les deux à y gagner. Côté locataire, on réduit la facture liée au chauffage et on gagne en confort. Côté propriétaire, on valorise son bien tout en profitant au mieux des mécaniques d’incitation fiscale.
Un projet sérieux commence par établir soigneusement la façon dont la maison consomme de l’énergie pour ensuite identifier les différentes pistes d’optimisation possible. Cela implique donc d’étudier comment la chaleur est produite (pompe à chaleur, chaudière), mais aussi comment elle est dépensée. Le bilan thermique ou énergétique en est donc la première étape.

Bilan énergétique et performance énergétique

Analyse des déperditions thermiques lors du bilan à la caméra thermiqueLa première étape indispensable, c’est celle du bilan énergétique, à faire réaliser par un professionnel de la rénovation de bâtiments. Elle consiste à étudier chacune des façades de la maison, ainsi que les toitures et les différents points de contact de la structure pour comprendre où se situent les zones de déperdition de chaleur.
Le bilan énergétique est donc un examen complet du logement, réalisé notamment à l’aide d’une caméra thermique. Il permet au spécialiste d’identifier les problèmes de performance thermique  tels que :

  • Formation de ponts thermiques
  • Zones humides
  • Infiltrations et fissures
  • Défauts d’isolation.

On ajoute à cet examen l’analyse des factures liées à la consommation énergétique du foyer, pour identifier toutes les lacunes de l’installation actuelle. A l’issue de cette étude, vous êtes en mesure d’étudier des propositions concrètes d’amélioration de la performance énergétique de votre logement. Découvrez le processus en détail sur notre page dédiée au bilan énergétique.

 

Rénovation thermique globale ou partielle : vos travaux à la carte

Une fois armé d’un bilan complet, vous avez une vue d’ensemble sur les optimisations qui pourraient être mises en œuvre dans le cadre d’un projet de rénovation, avec une évaluation des bénéfices attendus pour chacun des travaux envisagés.
À ce niveau, vous êtes donc en mesure de prioriser les différents sujets. Vous pouvez donc choisir si vous allez partir sur un projet de rénovation thermique complète, ou si vous allez au contraire vous concentrer sur quelques travaux précis pour booster votre performance énergétique.
Plus votre projet est global plus vous vous donnez de chances de réussir. Une maison est un microcosme qui fonctionne comme un tout. On conseille par exemple d’isoler toute l’enveloppe de la maison pour éviter les ponts thermiques. De même, il faut essayer de se fixer une résistance thermique globale à atteindre. Pour rappel, selon la RT2012, la résistance thermique minimale recommandée pour un bâtiment basse consommation, doit viser R=4m2.K/W. C’est pourquoi, si vous le pouvez, nous vous conseillons d’envisager un projet global.

Toutefois, il est toujours possible de procéder par étape. Dans ce cas, vous allez soit décider par urgence, soit de haut en bas : toit, murs et fenêtres, sol…
Les conclusions du bilan thermique, vont vous être très utiles pour prendre des décisions. Vous allez par exemple envisager une réfection de l’isolation des combles, réfléchir à la pose de nouveaux ouvrants plus efficaces sur le plan des échanges thermiques ou étudier l’installation d’une pompe à chaleur pour remplacer votre chaudière vieillissante.

Pour organiser et financer ce genre de chantier, étudiez comment concilier au mieux performance énergétique et recours aux aides financières et subventions via notre article consacré à la rénovation thermique globale.

Chauffage : de la pompe à chaleur à la rénovation de chaudière

La production de chaleur est évidemment l’une des questions clés à se poser dans le cadre d’une rénovation thermique. Bien souvent, le simple fait de passer sur un équipement plus moderne vous permet déjà de réduire vos factures de chauffage.
Le remplacement pur et simple n’est cependant pas la seule solution pour profiter d’un chauffage performant.

Selon les cas, on cherchera plutôt à optimiser le système de chauffage existant : vous pouvez adopter une pompe à chaleur en relève de chaudière ou remplacer les radiateurs pour passer sur des modèles bénéficiant d’une inertie plus importante.

En cas de rénovation plus globale du logement, étudiez des possibilités comme l’installation d’une pompe à chaleur éventuellement accompagnée d’un circuit de chauffage au sol.

La mise en œuvre d’outils domotiques peut aussi contribuer à améliorer à la fois votre confort et votre efficacité énergétique. Pour en savoir plus, rendez-vous au chapitre rénovation de chauffage.

La ventilation pour optimiser la performance énergétique

Autre piste d’amélioration à ne pas négliger : l’action du circuit de ventilation ¬mécanique contrôlée (VMC) a un impact direct sur la performance énergétique du logement. On peut facilement regagner quelques degrés en travaillant sur la façon dont la VMC puise son air extérieur et alimente les pièces intérieures en air frais. Un air débarrassé de l’humidité chauffe beaucoup plus vite, le chauffage a donc besoin de beaucoup moins « tirer ».
En fonction des conclusions du bilan énergétique, prenez un peu de temps pour étudier les différentes options qui s’offrent à vous en termes de ventilation :

  • une VMC simple flux est peu coûteuse, mais elle compromet l’isolation.
  • Pourquoi alors ne pas passer sur une VMC double flux, voire sur un système hygroréglable ?
  • Le recours à une VPS (ventilation par suppression), voire à une VPH (ventilation positive pour l’habitat) est aussi à envisager si vous souhaitez préparer votre logement à l’avènement des nouvelles normes environnementales.

Ne négligez donc pas l’examen de la VMC : tout ce qu’il faut savoir sur le sujet se trouve dans la rubrique ventilation, VMC et isolation.

Les aides à la rénovation énergétique

Les experts de l’AFIH vous accompagnent pour optimiser au mieux le financement de votre projet. Le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) vous permet de déduire de vos impôts 30% des dépenses liées aux travaux de rénovation énergétiques. Il est également possible d’emprunter les sommes nécessaires (jusqu’à 30 000 euros) grâce à l’éco-prêt à taux zéro.
Il existe aussi des primes d’énergie accordées selon la composition du foyer et les revenus mensuels, qui se cumulent aux dispositifs précédents pour financer, sans contrepartie, une partie des travaux de rénovation. A ces aides s’ajoutent enfin les dispositifs plus spécifiques tels que ceux prévus par l’Agence nationale de l’habitat.

Que vous soyez propriétaire ou locataire, découvrez quelle aide à la rénovation énergétique, va vous convenir pour financer au mieux votre projet.

Votre entreprise spécialisée en rénovation énergétique

Les spécialistes de l’entreprise d’isolation et de la rénovation énergétique AFIH se tiennent à votre disposition pour étudier la mise en place d’un chantier adapté aux besoins réels de votre logement.

Nous réalisons tous les travaux d’isolation thermique (ITE, combles, sol etc,), ravalement, couverture, changement de menuiseries, pose de pompe à chaleur… Nos éco-techniciens disposent des compétences et des agréments requis (RGE Qualibat mais aussi Qualipac, partenaire EDF…). Avec vous, nous menons à bien l’ensemble du projet, de la phase du bilan préalable aux dernières finitions.

Grâce aux nombreux chantiers déjà réalisés en Île-de-France et sur les régions voisines, le groupe AFIH a tissé un réseau de relations de confiance avec les meilleurs fournisseurs de matériaux et d’isolants agréés au niveau de l’Association pour la certification des matériaux isolants (Acermi). Nous sommes applicateurs de produits STO, Rockwool par exemple, et posons des pompes à chaleur de grande marque.

Les engagements d’AFIH pour vos travaux de rénovation énergétique

  • Devis gratuit, rapide et personnalisé
  • Des qualifications reconnues (RGE QUALIBAT, Partenaire EDF Bleu Ciel)
  • Travaux respectant les normes (Réglementation Thermique 2012)
  • Utilisation d’outils à la pointe de la technologie (caméra thermique)
  • Des produits certifiés de qualité supérieure
  • Travaux couverts par notre assurance SMABTP
  • Un réseau de techniciens formés et expérimentés en Ile-de-France, dans l’Eure, l’Eure-et-Loir et l’Oise.
  • Financement de vos projets par des organismes partenaires à taux réduit
  • Service client téléphonique disponible de 9 h à 20h sans interruption
  • Rendez-vous et déplacements de nos équipes toujours gratuits
Témoignages installation de vmc
Saclas (Essonne)


Parfait, rien à ajouter. Travail propre et conforme à mes attentes
Lire la suite