L’isolation thermique extérieure : une véritable double peau isolante

Photo de maison isolée par l'extérieur par AFIH

Réalisation d’isolation extérieure des murs par AFIH

Et si votre maison était capable d’accumuler la chaleur produite pendant la journée pour vous la restituer ? C’est le principe de l’inertie thermique, qui assure un logement confortable en été comme en hiver, tout en favorisant les économies d’énergie et la réduction des factures de chauffage. Parmi les méthodes d’isolation thermique, l’ITE est la plus efficace de toutes : voyons comment, quels sont ses avantages, et comment la mettre en place ?

Que l’on choisisse un bardage rapporté ou ventilé, une isolation par enduit ou la pose de double-murs, l’isolation extérieure offre un avantage clé : elle offre la possibilité de réaliser une enveloppe thermique homogène et continue tout autour de la maison. Ce faisant, elle fait donc disparaître les ponts thermiques par où la chaleur s’enfuit.

Elle offre également une excellente étanchéité à l’eau et à l’air, un atout indispensable pour atteindre les objectifs fixés par les réglementations thermiques actuelles et à venir.

Demandez votre devis gratuit

Une isolation par l’extérieur évite d’empiéter sur l’espace intérieur, au prix du m² sur la région parisienne, vous pouvez considérer ce point comme majeur ! Par exemple, vous pouvez gagner 5 m² sur une une maison de 80 m² si vous choisissez une isolation thermique par l’extérieur plutôt qu’une isolation intérieure.

Cette méthode présente encore un autre avantage : elle permet aussi de continuer à vivre dans son logement pendant les travaux.
Conçue pour offrir une excellente inertie thermique, elle intègre également une dimension esthétique avec des possibilités diverses en matière de parement, de crépi ou d’enduit. L’isolation extérieure s’intègre donc parfaitement dans votre projet de rénovation ou votre ravalement de façade.

Les murs et façades représentent une surface importante, propice aux déperditions énergétiques. Ils peuvent représenter jusqu’à 25% de la chaleur perdue par votre logement. S’ils sont bien isolés, vous ferez enfin des économies d’énergie et verrez vos factures de chauffage baisser !

Découvrez comment une entreprise d’isolation extérieure peut vous aider à améliorer la performance thermique de votre maison.

Isolation thermique par l’extérieur : quelle méthode, quelle technique, comment ?



La technique mise en œuvre va dépendre à la fois de la configuration de votre maison et de son ancienneté. Lorsqu’on entame une isolation par l’extérieur, l’objectif est en effet d’envelopper le bâtiment d’une enveloppe isolante continue qui doit la protéger du soubassement à la toiture et aux pignons pour une efficacité maximale.

L’isolation extérieure consiste à appliquer sur les façades un isolant auquel on ajoute le plus souvent une couche de finition (enduit, bardage, parement). L’isolant peut se présenter sous forme de panneaux collés ou calés-chevillés sur le mur, mais certaines techniques modernes incorporent directement l’isolant dans l’enduit. L’ITE convient très bien aux projets de rénovation puisque l’on profite dans tous les cas d’une finition qui fait office de rafraichissement décoratif.

Une des solutions les plus rapides à mettre en œuvre est d’utiliser un enduit isolant. Qu’est-ce que c’est ? C’est un mortier auquel sont ajoutées des particules de matériau chargées d’assurer l’inertie thermique : par exemple un isolant minéral sous la forme de vermiculite expansée. Un enduit isolant présente cependant une résistance thermique moins importante que le polystyrène expansé (PSE) ou des panneaux de laine de verre : on l’utilise donc souvent comme un complément d’isolation extérieure.

Demandez votre devis gratuit

L’isolation des murs extérieurs : les techniques

Pour une excellente performance thermique et une bonne suppression des ponts thermiques, AFIH conseille souvent la pose d’un isolant lui-même protégé par un enduit. Dans ce cas, plusieurs options vous sont proposées :

  • L’enduit mince sur isolant. Particulièrement adapté pour les murs bien lisses, il suppose la fixation d’une couche d’isolant (souvent du polystyrène expansé) directement sur la façade extérieure que l’on viendra armer à l’aide d’un tissu de fibres de verre puis d’une couche d’enduit à base de liants organiques.
  • L’enduit hydraulique sur isolant : le principe de pose est le même, mais on utilise cette fois un mortier composé à base de chaux hydraulique. L’enduit hydraulique est plus onéreux, mais il offre une bonne résistance à l’humidité et renforce l’isolation sans compromettre la capacité du mur à respirer.
  • L’enduit épais fait à la fois office de mortier isolant et de finition, avec une très bonne résistance aux intempéries ou au feu.

Avantage : si l’enduit est lui aussi isolant, l’isolant de base aura d’autant moins besoin d’épaisseur !

L’isolation des murs extérieurs : sous bardage ventilé

  • L’isolation sous bardage rapporté est un système de double ossature sur les murs extérieurs de la maison :

schéma d'ITE sous bardage ventiléUne première ossature en bois ou en métal fixée au mur, supporte le matériau isolant sélectionné. On peut ajouter une deuxième épaisseur d’isolant pour garantir la continuité thermique sous l’ensemble de la surface.

On pose ensuite une seconde ossature sur laquelle viendra se loger le bardage proprement dit, c’est-à-dire le panneau qui servira de finition extérieure à la maison.

Le principe de la double ossature permet de maintenir une lame d’air entre l’isolant et le bardage, qui permet de récupérer la condensation et participe aux performances thermiques.

  • Pour l’isolant proprement dit :  vous devez opter pour des matériaux non hydrophiles et résistants au feu. Il peut s’agir de laine minérale ou de plastique alvéolaire, généralement présenté sous la forme de panneaux rigides.

Demandez votre devis gratuit

  • Quels matériaux pour votre bardage ?

>Le bardage en bois, économique et naturel,
>Le bardage PVC, léger et rapide à poser,
>Le bardage métallique, plus moderne,
>Le bardage composite, résistant et abordable.

Préconisations : l’isolation thermique extérieure sous bardage ventilé est valable en rénovation comme sur un projet neuf et vous offre une flexibilité importante en termes esthétiques. Elle se prête donc tout à fait à des projets architecturaux originaux ou à la prise en compte de contraintes locales.

L’isolation des murs extérieurs : sous vêtures ou vêtages

  • L’isolation par vêture consiste à poser directement sur le mur de du bâtiment des panneaux qui réunissent à la fois une couche d’isolant et le parement extérieur. Fixée par voie mécanique sur une ossature métallique ou collée à l’aide d’un mortier adhésif, la vêture est un procédé qui se prête à des chantiers de rénovation rapide.
  • Le vêtage suppose quant à lui la pose de deux couches distinctes, isolant et finition, mais sans ossature intermédiaire. Le parement est donc vissé ou chevillé directement dans les panneaux isolants. L’ITE par vêtage est elle aussi rapide à mettre en œuvre.
  • Matériaux : les vêtures ou vêtages s’appuient généralement sur du polystyrène expansé surmonté d’une couche de matériau composite. On peut cependant y trouver aussi des laines minérales ou de la mousse à base de polyuréthanne ou des parements PVC.
  • Avantages : vêture et vêtage permettent de limiter l’ampleur des travaux et offrent une grande variété de choix au niveau des teintes et des couleurs. Ces techniques offrent un bon rapport qualité prix. Les performances peuvent cependant se révéler inférieures à celles d’un bardage rapporté.

Demandez votre devis gratuit

L’isolation des murs extérieurs : les doubles-murs

Le double mur est une solution très très performante qui suppose un chantier de maçonnerie. L’idée est ici de fixer une couche d’isolant sur le mur extérieur de la maison, puis de recouvrir l’ensemble d’un second mur de parement. On parle alors de « mur manteau » : il est chargé de protéger l’isolant et d’agrémenter l’extérieur de la maison tout en la protégeant des intempéries.
Cette technique d’isolation par l’extérieur offre une très grande flexibilité en termes d’isolants ou de matériaux. Sa mise en œuvre demande en revanche une expertise professionnelle très poussée, dans la mesure où la configuration du mur manteau doit impérativement intégrer les contraintes d’humidité, de circulation de l’air pour favoriser l’évacuation de la vapeur d’eau et de résistance au gel.

  • Une isolation à base de doubles murs autorise de nombreux isolants, avec ou sans lame d’air :
    >Panneaux rigides en plastique alvéolaire,
    >Panneaux de laine minérale,
    >Panneaux de liège,
    >Laine minérale soufflée,
    >Polystyrène expansé.

Les autres points d’attention pendant votre chantier d’ITE

L’isolation thermique extérieure ne s’arrête pas aux façades : pour faire disparaître la plus grande partie des ponts thermiques et réduire significativement les dépenses d’énergie, vous devez veiller à ce que le projet englobe bien l’ensemble des zones de contact entre l’isolation extérieure et le reste des éléments de la structure.

Attention au bas des façades : évitez les ruptures thermiques et l’humidité !

Pour éviter les infiltrations d’eau, l’isolant de façade s’arrête généralement à 15 ou 20 cm du sol. Votre projet d’ITE doit intégrer une réponse adaptée à cette contrainte, en prévoyant un isolant chargé d’opérer la continuité entre l’isolation du soubassement et celle de la façade. La mise en œuvre variera ici selon que la maison est construite sur un sous-sol, un vide sanitaire ou un terre-plein.

Les menuiseries et pose des fenêtres (entourage d’ouvrants)

La pose d’un isolant extérieur suppose des actions spécifiques au niveau des fenêtres, balcons, baies vitrées, coffrages de volets et autres ouvrants qui impliquent la mise en œuvre de menuiseries. Deux points sont à surveiller ici : la continuité de l’isolation thermique et la bonne évacuation de l’humidité pour éviter la formation de condensation. Bavettes, linteaux, mastic : de nombreux outils permettent de faire disparaître les ponts thermiques.

L’isolation du toit, les ruptures thermiques autour des acrotères (amorce de toiture)

Le problème se pose enfin en des termes similaires sur toutes les avancées et les acrotères au niveau de la toiture, là où s’accumule naturellement une partie de la chaleur de la maison. Les ponts thermiques et l’absence de continuité y sont donc particulièrement préjudiciables à l’efficacité de l’ITE. L’idéal est ici d’assurer le lien entre l’isolation de façade et l’isolant utilisé pour la toiture elle même, sans compromettre la ventilation des deux. Par exemple, sur un toit terrasse, les rebords doivent être parfaitement étanchéifiés et isolés. Il faut porter la même attention aux balcons et autres avancées en façades.

L’ITE : des chantiers réservés à des professionnels sérieux

Soumise aux intempéries, aux variations de température et aux chocs accidentels, votre isolation sera très efficace si elle intègre l’ensemble des contraintes et caractéristiques de votre maison. Vous devez absolument confier votre projet à une entreprise d’isolation thermique par l’extérieur experte du sujet, capable d’anticiper tous les risques de déformation, d’affaissement ou de dégradation qui risqueraient d’affecter l’efficacité de votre isolation.

Demandez votre devis gratuit

Pour quelles maisons, l’isolation extérieure est-elle particulièrement adaptée ?

L’isolation extérieure est une solution de choix dès que vous avez un projet d’isolation ou de rénovation impliquant à la fois la performance énergétique et l’aspect extérieur de votre logement. Elle convient aussi bien aux maisons individuelles qu’aux immeubles, et permet dans ces deux cas d’isoler sans intervention majeure à l’intérieur des logements. Ces techniques sont très bien adaptées à l’isolation des pavillons de constructeur (que ce soit une maison Phenix ou de quelque autre marque). Dans le neuf, les maisons à ossature bois ou tout autre maison de type BBC, l’ITE est d’emblée envisagée.
La grande variété de techniques et de matériaux disponibles se prête aussi très bien à des rénovations de maisons anciennes dans lesquelles l’isolation intérieure se révèle parfois complexe. De même, l’utilisation du bardage ventilé par exemple, peut permettre de laisser avantageusement respirer les murs de pierre…

Un projet d’isolation extérieure ? Prix, subventions et financement

Cette flexibilité permet également d’envisager des projets adaptés à de nombreux budgets. En fonction de la technique de pose, de l’isolant retenu et de la matière utilisée pour le parement et les finitions, l’isolation extérieure autorise plusieurs alternatives offrant de bonnes perspectives d’amortissement grâce aux réductions obtenues sur la facture de chauffage.

Grâce à l’isolation extérieure, vous accédez aux différents mécanismes d’incitation en faveur des chantiers de rénovation énergétique :

  • le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) qui couvre 30% du coût,
  • l’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ),
  • les différentes primes d’énergie.

NB : pour bénéficier des aides et notamment du crédit d’impôt pour vos travaux d’isolation extérieure, le résultat final doit atteindre une performance énergétique spécifique. Les murs en façade ou en pignon doivent présenter une résistance thermique (R) supérieure ou égale à 3,7 m² K/W.
Pour en savoir plus, n’hésitez pas à solliciter les conseillers AFIH qui sauront vous accompagner dans l’étude détaillée de votre projet et demandez sans engagement votre devis d’isolation extérieure.

Demandez votre devis gratuit

Les engagements d’AFIH pour vos travaux de rénovation énergétique

  • Devis gratuit, rapide et personnalisé
  • Des qualifications reconnues (RGE QUALIBAT, Partenaire EDF Bleu Ciel)
  • Travaux respectant les normes (Réglementation Thermique 2012)
  • Utilisation d’outils à la pointe de la technologie (caméra thermique)
  • Des produits certifiés ACERMI et de qualité supérieure
  • Travaux couverts par notre assurance SMABTP
  • Un réseau de techniciens formés et expérimentés en Ile-de- France, dans l’Eure, l’Eure-et- Loir et l’Oise.
  • Financement à taux réduit de vos projets par des organismes partenaires
  • Service client téléphonique disponible de 9 h à 20h sans interruption
  • Rendez-vous et déplacements de nos équipes toujours gratuits

Nos zones d'intervention

Alternative content for the map